Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Errances

  • 21 septembre

    pont.jpg

    Je suis un pont jeté par dessus les rivières, qui mène vers ces rives plongées dans le mystère. Le brouillard dissimule des terres inconnues, sentiers inexplorés, nouvelles avenues. Mon chemin, c'est apprendre, explorer pour pouvoir, un jour, à qui voudra, transmettre ce savoir. Si tu veux traverser ce pont vers le futur, et que tu crains un peu, ce chemin trop obscur, viens chercher la lanterne des savoirs partagés, je suis prêt dès ce soir, pour toi à l'allumer !

  • 8 avril 2008

    La nuit... Encore la nuit, qui me hante, m'accompagne et dans laquelle je me réfugie. À en oublier la lumière, cavernicole hideux aux couleurs émoussées. Je la parcours sans fin, perdu, tel un bateau sur son erre, amarres arrachées par un vent capricieux.

    Je me livre en esclave à la nuit qui me happe, pour oublier le jour et ses chemins fanés...

    Et puis soudain, tel l'arbre glissant en aube et aurore, je laisse passer entre mes branches endormies, le long de mes doigts gourds, quelques nobles rayons...

    Car tu es là, qui me sort de mon trou, souriceau égaré, mulot désemparé... Et le chemin est là, et la route tracée, tu m'as montré la voie.

    Dix-huit aujourd'hui, que pour la première fois, je vous aperçus, ma Brune...

    Et encore ce soir, vous brillez sur ma route, comme un éclair de lumière sur une page en feu.

    584781103.jpg


    231157216.jpg



  • 4 avril

    Que change le regard, que la perspective varie de l'angle le plus infime... et tout est modifié !

    L'Arbre, dans sa solitude ultime, n'est-il pas en fait celui qui cache la forêt, et détourne notre attention de la foule qui nous observe ?


    1630377697.jpg

  • Heure d'été...

    Encrassé par un hiver qui me dévore, j’aspire au changement du décor. Alors que l’horloger sur sa tour s’affaire, tout en moi attends, espère. Si cette nuit je dors une heure de moins, c’est pour me jeter à corps perdu dans demain !

    1538293887.jpg

  • 28 mars

    Les œufs ont disparu, pas une trace sur la neige. Même le pointillé passage, empreinte hâtive et transie du Chat, n'a pas résisté aux rayons d'un soleil de nouveau généreux sur le plateau...

    Face à l'uniforme manteau blanc, un mot vient frapper mon âme : absence...

    Comme si, tout d'un coup, la solitude de chacun de nous venait à me rappeler son éternelle présence à nos côtés.

    Il y a des matins où les réveils sont compliqués...

    523556560.jpg

  • Vexé, l'Arbre ?

    L'Arbre n'a pas apprécié mes remarques matinales et, vexé d'être le messager d'un météorologie médiocre, il a sans doute raconté quelque bonne blague au roi des cieux afin de l'attendrir. Celui-ci, bon enfant, s'est fendu d'un large sourire et sa lumière s'est répandue pour ouvrir l'espace devant nos yeux médusés...

    Adieu la tempête de neige. Seul reste le voile blanc sur le coteau... et l'Arbre, bien sûr !

    1888814008.jpg


    2013275796.jpg


    Et puis aussi, pointillée sur la neige, l'empreinte du passage du Chat.

  • 21 mars

    Trop loin d'une île, d'une oasis, d'un havre de paix ? Construis ton propre refuge et recueille-toi, tu trouveras la sérénité. Car l'île est en toi, comme l'oasis, ou le havre de paix...

    Et si tu as la chance de trouver ce palais magnifique et d'y découvrir une île intérieure, hésite moins encore !

    1065528886.jpg


    Palais de Mohammed Ali, Le Caire, Egypte

  • CV02

    Ne nous leurrons pas : la sagesse est avant toute chose un combat.

    Mais un combat intérieur, qui ne saurait faire de victimes...

    1947948908.jpg




  • 18 mars

    En un instant, je compris ce qui nous séparait. Nous n'avions pas la même source de lumière... Il se nourrissait de lumières terrestres et extérieures. Je puisais à une source céleste et intérieure...

    302435989.jpg


  • 15 mars

    On l'appelle le Sanctuaire de la Vérité. Je n'ai pas hésité à la poursuivre entre sculptures et oeuvres maîtresses. Mais, au-delà de la magique beauté du lieu, il manque un peu d'âme à ce chantier tout entier voué... au tourisme.

    2067350708.jpg


    626890798.jpg


    525859166.jpg



  • 14 mars

    Ah ! Si l'on m'avait expliqué que les châteaux de sable sur la plage étaient autant d'offrandes faites à la mer, jamais je n'aurais cessé d'en contruire... encore et encore !

    1594115388.jpg

    1806133601.jpg

  • 10 mars

    Alors que le jour se lève, mon âme se cherche encore, mais je comprends bientôt, à voir une lune étrange, que mes pas m’ont porté bien loin de mon foyer. La chaleur du matin, le soleil sur la mer, ce palmier qui ondule… où suis-je ?

    Puis mon esprit s’éveille… Welcome to Pattaya, sir.

  • Insomnie

    L’éternité
    n’est qu’un souffle
    face à la nuit
    qui me traîne
    d’étoiles mortes
    faibles lueurs
    en aube grise

    J’attends
    le repos
    glisse s’évade
    le corps meurtri
    alangui
    faiblesse terne
    décharnée

    Tu dors
    unique fil
    qui me relie
    à ce monde
    étrange
    qui entoure
    notre lit

    Où est la porte
    la voie
    j’ouvre les yeux
    le noir encore
    en moi ce mal
    rongeur
    avide

    Vide mon cœur
    vide ma nuit
    vide mon âme
    flamme soufflée
    par l’éternité
    de cette nuit
    encore attendre

  • La 500ème


    Voici donc la 500ème note de ce blog. Osons nous auto-souhaiter un bon anniversaire !

    Flavius & KroniK

  • Le plus beau métier du monde...

    Le plus beau métier du monde ?

    Pape, bien sûr.

    C'est le seul métier qui permette de voir tous les jours son chef crucifié !

    (Blague bulgare)