Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nos amis les bêtes

  • 15 mars

    Prenez quelques vieux câbles téléphoniques et quelques combinés d'un autre temps. Ajoutez un peu de créativité...

    moutontel.jpg


  • Un bébé nommé "@"

    Dans la course au prénom le plus original pour son enfant, un couple de chinois vient de faire très fort. Ils ont souhaité donner à leur bébé le nom de «@» (arobase), caractère informatique popularisé par le courrier électronique.
    «Le monde entier l’utilise pour écrire des e-mails, et, traduit en chinois, il signifie "je l’aime"», a expliqué le père, dont la requête a été rapportée jeudi par un des membres de la Commission nationale sur le langage.

    On ignore si l’état-civil a accepté le prénom mais, au-delà de l’anecdote, la question posée par ce couple renvoie aux difficultés qu’éprouvent des millions de Chinois pour transcrire leur nom.

    Selon Li Yuming, de la Commission nationale sur le langage, ils seraient 60 millions dont les noms seraient formés de caractères si anciens et si obscurs que les ordinateurs ne peuvent les reconnaître. Voilà au moins un enfant qui n'aura pas de problème à écrire son nom sur un clavier d'ordinateur...

  • Ça barde à l'UMP

    UMP: bagarre sérieuse entre Villepin et Sarkozy.

    Coups bas dans le parti ?

  • Tour de France

    89f762f49f83f0da6ebce400e41158b0.jpg


    Hier, j'ai appris que le Tour de France était malade. J'ai suggéré qu'on le mette sous perfusion de vitamines pour le booster mais tout le monde m'a regardé de travers.

    Qu'est-ce que j'ai dit de mal ? On fait bien ça sans arrêt dans la vie de tous les jours, non ? Pour tenir au bureau, bosser tard le soir, etc...

    Non ? Bon d'accord, (maillot=carton) jaune, je reprends mon vélo et je m'échappe...

  • Tel est pris... (suite)

    Evariste me fait remarquer, à juste titre, que notre culture "de basse-cour" va devoir être adaptée aux nouvelles conditions sanitaires ! Jugez seulement :

    Il est urgent de corriger ses habitudes et son langage :

    Les vêtements «pied de poule» ou «pied de coq» sont désormais interdits et ce, pour une durée indéterminée.
    De même, pour éviter toute mise en quarantaine, il est souhaitable de ne plus appeler ses proches ma «poule», ma « poulette» ou «mon poussin», «mon canard», «mon petit oiseau des îles», «mon petit oiseau du paradis», «ma colombe» ou de «roucouler» avec votre «petite caille».

    Ne traitez plus ceux qui vous agacent de «petite dinde», «jeune coq», «oie blanche», «drôle d'oiseau» ni de «perruche» ou de «perroquet» et encore moins de «chapon» ou de «grue».

    De même, ne traitez plus ceux qui se font généralement avoir de «pigeon» ou de «dindon de la farce», ni les étourdis «d'étourneaux» ou de «tête de linotte».

    Les coiffures en «crête de coq» seront dorénavant interdites, de même que les teintures «ailes de corbeau».

    De même, vous ne devrez plus vous «pavaner comme un paon» ni faire la «bouche en cul de poule».
    Vous ne devrez pas «monter sur vos ergots», ni faire de «prises de bec» avec les autres. Il sera également interdit de «se voler dans les plumes».

    Il n'est pas plus conseillé de jeter des oeufs à ceux qui chantent faux que d'applaudir celles qui «chantent comme un rossignol» ou de vous montrer «gai comme un pinson».

    Ceux qui voudront crier victoire sont priés de ne plus pousser de «cocorico».

    Les «crânes d'oeuf» sont assignés à résidence, dans leurs bureaux climatisés.

    Et, bien que le «coucou» ne soit pas un oiseau migrateur, vous êtes priés de ne plus utiliser ce mot pour vous saluer.

    Si une envie pressante vous prend, réfléchissez à 2 fois avant de sortir votre oiseau en dehors d'un milieu non aseptisé.

    NB - Evitez le festival de CANNES…

  • Tel est pris qui...

    Les temps changent, les moeurs aussi...

    medium_grippe.jpg


    ... surtout avec la peste aviaire !

  • Vendredi... soir.

    Le vendredi est presque loin et nous pouvons, dès ce soir, attaquer le weekend par un dîner aux chandelles, aussi romantique que nous pourrions l'espérer. Quelques préparatifs et la soirée sera à nous... deux (ou trois ?)

    Cruelle incertitude ! La réponse ? Elle est ici !

    (Attention, les apparences sont parfois trompeuses !)

    KroniK

  • Vendredi

    Le jeumercredi, ventre mou de la semaine, est déjà derrière nous (ce qui un exploit pour un ventre...)

    Mais, trêve de tergiversations linguistiques ou sémantiques, il est temps de nous réjouir : vendredi est là, et bien là. L'énergie, qui semblait nous avoir lâchement abandonnés il y a quelques jours à peine, est de retour.

    La preuve ? Elle est ici !

    (N'oubliez pas de mettre le son à bloc, sauf peut-être si vous êtes au boulot !)

    KroniK

  • Mercredi

    Afin de poursuivre ce vagabondage buissonnier, quelques images de ce mercredi. Ah, il est loin le temps où les mercredis se passaient en fait le jeudi ! Mais, oublions de telles références, elles démontrent à la fois notre âge et notre nostalgie...

    Ainsi, profitant du jeumercredi, et surtout de la douceur impromptue qui règne sur le Léman, j'ai dépoussiéré mon kayak (vous rendez-vous compte, joueurs de scrabble, du nombre de points que peut rapporter un KroniK dans un kayak ?) et, flanqué de mon caméraman et de mon biographe attitrés, j'ai poussé la pagaie sur le lac.

    Pour partager ces instants de bucolique sérénité, il suffit d'un petit clic ici.

    KroniK

  • Mardi

    Cette fois, cette note s'adresse plus particulièrement à ceux qui ont compris quel était le bon rythme à adopter pendant la semaine pour être en pleine forme le dimanche !

    Un petit clic, et voilà le résultat.

    KroniK

  • Lundi

    Cette note s'adresse plus particulièrement à ceux qui, contrairement à Pierrot (hyperactif retraité) ou à Dean (en vacances), ont soudain remarqué qu'aujourd'hui, nous étions lundi.

    Dur, dur, parfois...

    Un petit clic, et voilà le résultat.

    KroniK

  • Le lion est seul ce soir...

    Puisque vous semblez cultiver des tendances zoophiles, mélés d'un amour pour la culture sous toute ses formes, un petit cadeau.

    Un peu lourd (en termes informatiques) donc attention à ceux qui n'ont pas le privilège du haut-débit.

  • Le chat de Krysalia

    Vous vous souvenez du toutou de Krysalia ? Elle prétendait que c'était un chat.

    Pas du tout, c'était un chien tout ce qu'il y a de plus classique. Il avait été pris en photo quelques minutes auparavant.

    Peut-être un plongeon raté juste après ?

  • La girafe

    Aujourd'hui, un exercice de concentration mâtiné d'illusion d'optique !

    Regardez bien cette image... au bout d'un moment, vous verrez une girafe.