Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 29 décembre

    bonhomme-neige.jpg


    On appelle journées glaciales ces jours où la glace ignore qu’existe l’eau, lorsque l’étang au bas du village revêt sa coquille d’escargot, quand les enfants s’emmitouflent sous de grands bonnets bigarrés et que les passants s’agrippent de peur de bientôt glisser.

    On appelle journées glaciales ces jours où la neige oublie le nuage qui ce matin, hier peut-être, fut le début de son voyage, quand le héron cherche pitance dans un champ plutôt qu’au lac, quand le bonhomme de neige penche la tête d’un air las.

    On appelle journées glaciales ces jours où la guerre ignore les enfants, les femmes, les vieillards, les hommes, l’être humain tout simplement, quand la folie du pouvoir tout enflamme pour gagner un territoire, quand mon coeur glacé se brise, soudain figé de désespoir.

  • Trêve des confiseurs...

    renard01.JPG


    Par la bise et le froid nous restons près du feu tandis que le goupil nous observe curieux... Il s'aventure un peu, s'approche un pas ou deux. La faim le pousse-t-elle si près de la maison ? Quand nos regards se croisent il fuit avec prestance, me laissant à mes livres, à mon feu, à ma science...

  • 9 décembre

    Tel me disait : où es-tu, caché en terre ? Pense au loup, répondais-je. Blessé, il lèche ses blessures et en effet se terre, à l'abri, le museau dans les fougères...

    Je me cache, donc. De cette grippe qui au détour d'une lande, m'a offert toux, respiration haletante et corps meurtri.

    Et oui, mes amis : c'est la grippe, j'ai dit !

    Et grand Kronik blême de tousser, et bon Flavius sous cape de glousser !

    Bises virales...

  • L'arbre est silence

    neige-maison-vignes-puy-notre-dame.jpg


    L'arbre est silence que la neige assoupit l'arbre se terre par le blizzard transi. Sur la lande pelée par la bise muette le merle gratte et gratte de sa pitance en quête.

    Le froid est là qui pique dans mon écharpe rouge au coin du feu j'écoute, dans les flammes qui bougent se dessinent parfois des destins des images qui me font soupirer murmurer des voyages.

    L'hiver est là j'attends comme tous le printemps...

    Photo de Thomas