Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J-7

Le Centre de conférences du Kram s'agite dans un inextricable brouhaha. L'installation prend forme : la grande Salle des Plénières en impose avec ses 3400 places comme surgies de la poussière du désert ; la superbe Salle des Tables rondes, dans laquelle Chefs d'état et patrons d'industrie débattrons de l'avenir de la Société de l'information. Le Centre de presse, bric-à-brac d'équipements divers, rangées interminables d'ordinateurs, salles d'interviews et studio de télévision est, enfin, presque prêt.

En marge de cette agitation, mais tout aussi fébrile, le Bureau du Protocole révise ses gammes : 55 Chefs d'état et de gouvernement sont attendus. Rien ne peut être laissé au hasard : ballet des limousines et accueil, salon d'honneur, repas du Secrétaire général des Nations Unies, discours en Plénière, Livre d'or, salons privés pour rencontres bilatérales. C'est tout un canevas discret qui se tisse sous les tentures légères qui habillent de lumière les halles hier encore austères et froides.

Le Sécurité de l'ONU prend aussi place. Dimanche, le drapeau bleu ciel sera hissé et le Centre deviendra territoire onusien : nous serons à nouveau à la maison... Il faut donc sécuriser 55 Très Hautes Personnalités, environ 150 Ministres et autres Hautes Personnalités et... les 15'000 participants qui les entoureront ! Et l'actualité qui retentit de son explosion sourde dans l'enceinte de Kram : attentat à Amman, niveau de menace augmenté d'un cran.

En coulisse, 450 km de câbles, des informaticiens sur les dents, des bits qui s'amusent à les rendre fous, des imprimantes à badges récalcitrantes : tout le charme d'un Sommet mondial !

Et encore, 300 membres de l'équipe à loger, à transporter, à coordonner, à consoler, à...

À suivre !

Commentaires

  • Je savais qu'un jour tu atteindrais le sommet, TOI !
    Amitiés mon ami...

  • Dis donc quel boulot, mais t'inquiète tu vas t'en sortir te connaissant. Bisous mon grand

  • Et comment tu les sécurises toutes ces personnalités ???
    C'est vrai qu'on a du mal à imaginer toute l'organisation et tout le travail que génèrent ces réunions internationales.
    Mais comme dit Mamita, ne t'inquiète pas, tu vas t'en sortir. Et nous n'en doutons pas un instant, en plus.

  • Kronikou, tu bosses le 11 novembre ?
    mon pauvre...
    allez bon courage à toi...

  • " ...les ennuis, les emmerdes..." à se coltiner, en langage de banlieue : j'hallucine!, sur que tu vas t'en sortir vivant et grandi. Mais avant l'heure H, tu dois "baliser" un peu, on est avec toi, sans risque mais avec notre amitié.

  • Quand je vote, le logiciel "ose" affirmer que mon code est invalide !!!!

    ?

Les commentaires sont fermés.