Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

4 novembre 2005

La nuit a décidé qu'il était bientôt l'heure...

Autour du patio central, des milliers d'oiseaux cherchent refuge en piaillant. Peu à peu, leurs cris se calment et Tunis retrouve la sérénité qui l'a accompagnée en ce deuxième jour de l'Aïd el Fitr, qui a marqué la fin du jeûne traditionnel du mois de Ramadan.

Demain, vers six heures cinquante, les cris reprendront, m'invitant à sortir du cocon du sommeil et à retrouver le chemin du labeur. Lorsque les oiseaux prendront leur envol pour chercher pitance, je traverserai le patio pour aller prendre une tasse de café au bord de la piscine.

Il est bon de savourer la vie un instant avant de songer au travail qui attend. 

Commentaires

  • ce matin 5 heures , cauchemar, tellement angoissant que je décide de me lever et de déjeuner une heure plus tôt, j'ai pris mon temps, j'ai pu apprécier de lire tranquillement et de rêvasser à ce que je lisais ou voyais, quel plaisir de prendre son temps avant d'aller travailler, c'est rare pour moi ,car en général je me lève au dernier moment pour profiter des nuits trop courtes , peut-être ai-je tord ? flâner avant d'aller travailler est parfois profitable pour la jounée, même si la nuit est plus courte.
    à bientôt.

  • Comme tu as raison Kronik d'apprécier l'instant présent, le peit bonheur du moment. Il est toujours temps ensuite de passer "aux choses sérieuses". Mais ces petits instants aideront peut-être un peu plus tard lorsqu'il y aura un grain de sable dans l'engrenage.
    Bon séjour en Tunisie

  • Je connais ces instants là...
    profites l'ami, profites...

  • Tu as raison prends le temps de flâner un peu, et bon courage reviens vite. Bisous

  • capter ces moments latents, j'appelle ça des "3 fois rien" qui font du bien ...

  • Ici, à cette heure matinale, le bruit des autos suffit à nous faire sursauter, sans la moindre once de poësie, mais comme toi, nous allons humer puis déguster le café odorant, la journée de labeur s'annonce, qu'il fait bon vivre! S'il te reste du temps pour nous distraire, c'est avec beaucoup de plaisir que nous lirons ta prose.

  • Profites-bien de ces quelques instants de calme bonheur, KroniK, tu ne dois pas en avoir beaucoup dans tes journées actuellement! Nous en tous les cas, comme tu peux le constater, nous te gardons bien au chaud dans nos coeurs et nos pensées. Bises à qui de droit.

  • Juste un petit passage pour te dire bonjour Grosses bises

  • Il devait être bon ton café pris au bord de la piscine ya plus désagréable et puis en ce moment il doit faire bon en Tunisie....bonne journée alors.

  • Quel bonheur de pouvoir profiter du moment présent, le savourer !

  • Hello Kronik,

    Ta note me rappelle de bons moments passés près de là, avec des amis ... et toujours le plaisir de lire tes mots savoureux comme cet instant.

    Bonne journée.

  • Je constate que la blogosphère est essentiellement composée de ... profiteurs !

    Bon ... je vais essayer aussi, mais je ne savais pas qu'une journée pouvait commencer avant 8h00 !?

    (et avez-vous pensé au couvre-feu ?)

  • Un petit salut, ami...

  • bonjour Kronik, le café tu l'as bu accompagné des délicieuses patisseries orientales ?

Les commentaires sont fermés.