Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 30 octobre 2005

    Voilà un mois qui nous laisse et je vous laisse aussi. Adieu mes Dryades, ma Brune et vous... Il faudra qu'un jour enfin, je songe à poser mes malles sur un bout de caillou.

    Aujourd'hui, alors que je taillais les rosiers dans le vent du sud et sous un soleil si doux, une passante me dit avec un sourire triste : "On ne vous voit que lorsque tombe la neige, et les feuilles en automne..."

    Suis-je donc parti si loin, que l'on m'oublie, déjà ?

  • Un peu de géométrie...

    On va pouvoir tester le Pierrot, mamabéné, mamita. Non pas Arthur...

    La question est la suivante :

    medium_math_question.jpg
    La réponse est ?
  • De la concentration, que diable !

    medium_fleurs.jpg

    Les amis, selon de sérieuses études, plus vous êtes stressés, plus les fleurs jouent les chronomètres fous... Alors ?

    medium_cylindres.jpg
    Déjà pris vos doigts dans les cylindres ? C'est que ça ne s'arrange pas ?
    medium_amandes.jpg
    Et les amandes gigotent aussi ? Alors là, c'est que vous êtes vraiment foutus !
     
    Car en effet, ces images sont tout à fait immobiles...
  • 22 octobre 2005

    Elle pressait fort contre sa poitrine le petit sac aux chatoyantes couleurs et allait d'une démarche rapide en frôlant à peine l'asphalte sous ses pas.

    Elle croisa soudain une silhouette sombre surgie de l'embrasure d'une porte : chapeau mou, col relevé, mine austère... Elle sourit à l'inconnu, entra, posa le petit sac sur une chaise peu après l'entrée et en tira ses chaussures de bal.

    Elle était enfin arrivée à la milonga et dans un instant, se laisserait emporter par le tango.

  • 19 octobre 2005

    Le voile de brume qui entourait la baie de Carthage depuis l'aube se déchire peu à peu, dévoilant tout d'abord l'architecture mauresque d'un groupe d'habitations sur la colline de La Marsa, puis les bosquets d'eucalyptus du bord de plage et enfin la grande bleue qui en ce matin d'octobre arbore malgré tout une estivale palette de chaudes couleurs.

    Alors que la télévision me renvoie les images d'une Europe sous la pluie et dans le froid, je savoure le plaisir simple d'une nuit toutes fenêtres ouvertes, de la brise marine qui caresse le visage des passants, et des éternels parfums de jasmin.

    La Tunisie, une fois de plus, s'est parée de ses plus beaux atours pour me recevoir.

  • 16 octobre 2005

    C'est vers douze heures que commença notre promenade dominicale traditionnelle autour des Dryades, dans les bois du Jura, heure tardive pour matinée de farniente, à profiter du soleil d'automne un café à la main, un journal déplié sur la table et une chocolatine bien calée dans l'estomac !

    Comme toujours, cette promenade fut semblable et différente aux autres balades dans ces bois. Point de chamois prêt à bondir sous la futaie, ils sont retournés sur les prairies d'altitude, délaissées par le bétail depuis la désalpe de samedi dernier. Adieu l'odeur chaude des sous-bois lorsque le soleil caresse le coteau plein sud.

    Mais bonjour le bruit délicat des feuilles sêches qui, hésitantes, tombent de branche en branche, jusqu'à venir expirer d'un dernier bruissement sous nos lourdes chaussures de marche. Bonjour le grattement du merle qui cherche pitance sous les taillis.

    L'automne est là, et c'est bien l'odeur des mousses, des champignons, ou celle d'un fond de l'air frisquet qui ont pris le dessus.

    L'automne est là, il nous faut rentrer aux Dryades, allumer le feu dans l'âtre, serrer entre nos mains tremblantes une tasse de thé fumant.

    L'automne est là. Hélas ! Demain je repars déjà...

  • 13 octobre 2005

    La première pluie est venue caresser les Dryades, dévoilant des senteurs d'herbe coupée, de lavande fraîche, de raisins murs : l'automne est bien là, en ce matin frileux.

     

    Certains pourtant, ne s'en laissent pas compter... 

     

    medium_20.jpg
     

     

  • Le concours de Bonaventure

    Pour le fabuleux concours organisé par la non moins fabuleuse Bonaventure, une modeste contribution régionale...

    medium_lbx-suicidecorse.jpg

    Suicide corse...

    À visiter sur http://penseesvagabondes.hautetfort.com/

  • 9 octobre 2005

    L'avion de la TAP s'est posé devant le terminal B de l'aéroport de Cointrin. Aux palmiers fièrement arc-boutés face aux alizés atlantiques ont succédé les entrelacs de couleurs des contreforts du Jura dans l'automne naissante.

    "Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage..." ai-je murmuré comme toujours en foulant le sol helvétique.

    On est si bien chez nous.

  • 6 octobre 2005

    Le soleil se couche sur la Baie de tous les Saints. Salvador quitte la plage et monte à l'assaut de Pelourinho...

    Devant le Centre de conférences de Bahia, une portière claque et, sans bruit, une dernière limousine glisse vers les hôtels du front de mer. Bien, les ministres sont repartis vers leurs palais.

    Viens, Flavius, nous avons mérité une bonne caïpirinha. Allons nous asseoir au bord de la plage. Que Dadá nous apporte une moqueca de camarão, un bobó ou un acarajé. J'ai faim, que diable ! L'Atlantique m'ouvre autant l'appétit de ce côté que chez nous !